Mort de Ben Laden: L'opération américaine continue d'interroger le monde

TERRORISME Des responsables pakistanais affirment que le leader d'Al-Qaida a été tué «de sang froid»...

A.-L.B. avec Reuters

— 

Oussama ben Laden, en avril 1998, en Afghanistan.
Oussama ben Laden, en avril 1998, en Afghanistan. — AAR / SIPA

Quatre jours après la mort de Ben Laden, des zones d’ombre subsistent sur les conditions de sa mort. La haut commissaire de l'ONU aux Droits de l'homme, Navi Pillay, a demandé ce jeudi la «divulgation complète des faits précis» sur l'opération américaine ayant conduit à la mort d’Al-Qaida.

De nombreuses rumeurs, dont diverses théories du complot, et des photomontages du cadavre de Ben Laden pullulent sur la Toile depuis lundi. Un phénomène lié aux différentes versions américaines du déroulement des événements. 

Tués «de sang froid» 

Ce jeudi, deux responsables pakistanais de la sécurité, sous couvert d’anonymat, ont affirmé que Ben Laden et ses compagnons n'ont offert aucune résistance lors de l'assaut américain, dans la nuit de dimanche à lundi, dans la résidence d'Abbottabad. 

Ils ont déclaré qu'ils avaient déterminé après enquête qu'il n'y avait eu aucun échange de tirs au sein de la résidence, parce qu'aucun des habitants n'avait résisté. «Les gens à l'intérieur de la maison n'étaient pas armés. Il n'y a eu aucune résistance», a dit l'un d'entre eux. Ils ont été tués «de sang froid», a répondu l'autre responsable, prié de dire s'il y avait eu échange de tirs.

Les deux responsables n'ont pas voulu indiquer d'où ils tenaient leurs informations, mais les autorités avaient auparavant annoncé qu'elles détenaient des blessés.