Ben Laden avait-il vraiment revendiqué les attentats du 11-Septembre?

C. F.

— 

Capture d'écran d'un message vidéo d'Oussama ben Laden diffusé par Al-Jazira le 26 décembre 2001.
Capture d'écran d'un message vidéo d'Oussama ben Laden diffusé par Al-Jazira le 26 décembre 2001. — AFP/AL-JAZIRA

Au lendemain des attentats du 11-Septembre, le nom d’un responsable émerge rapidement: Oussama ben Laden. George W. Bush, alors président des Etats-Unis, le réclame «mort ou vif». Aucune revendication n’a pourtant été officiellement émise. Mais outre-Atlantique, cela ne fait aucun doute. «Nous avons rapidement su que les attentats (…) avaient été perpétrés par Al-Qaida, une organisation dirigée par Oussama ben Laden», a rappelé Barack Obama en annonçant la mort de l’ennemi public mondial numéro 1 dimanche.

>> Suivez en direct les derniers développements sur le sujet en cliquant ici

En réalité, si Oussama ben Laden n’a jamais revendiqué formellement l’attaque contre le World Trade Center, il s’en est félicité à plusieurs reprises dans des messages vidéo et s’est révélé petit à petit en être l’instigateur. 

«Voici l'Amérique frappée par Dieu Tout-Puissant» 

Le 7 octobre, au 1er jour des frappes américano-britanniques en Afghanistan, le leader d’Al-Qaida apparaît sur une vidéo diffusée par Al-Jazira. Entouré de trois de ses lieutenants, il y explique d'un ton calme le but de son djihad: «Voici l'Amérique frappée par Dieu Tout-Puissant à l'un de ses organes vitaux», dit-il sans revendiquer les attentats. «L'Amérique a été remplie d'horreur du nord au sud et de l'est à l'ouest et, Dieu en soit loué, ce que l'Amérique vit maintenant n'est qu'une réplique de ce que nous avons enduré.» Et de promettre que les Etats-Unis ne connaîtront plus jamais la sécurité.

Une nouvelle vidéo tournée mi-novembre et diffusée par le Pentagone mi-décembre est sans équivoque. Selon les images d’archives de l’Ina reprenant un extrait du JT de France 2 du 13 septembre 2001, on le voit en train d’expliquer avec légèreté à un ami saoudien la préparation du 11-Septembre, soulignant que le résultat avait dépassé leurs espérances.

Les kamikazes informés au dernier moment

«Nous avons calculé à l'avance le nombre de victimes de l'ennemi qui seraient tuées, en fonction de la position des tours, affirme-t-il. Moi, j'étais le plus optimiste de tous grâce à mon expérience dans le domaine de la construction. Je pensais que l'incendie, à cause du carburant de l'appareil, ferait fondre la structure en métal du bâtiment, qu'il détruirait l'endroit où l'avion toucherait sa cible, mais aussi tous les étages qui étaient au-dessus. C'est tout ce que nous espérions.»

Ben Laden évoque aussi les 19 kamikazes engagés dans l’opération, indiquant qu’ils n’ont été informés des détails de leur mission qu’au moment où ils ont embarqué dans l’appareil. Il appelle à poursuivre le djihad.

 

Faire cesser le soutien de Washington à Israël

Le 26 décembre, enfin,  dans une autre vidéo diffusée par Al-Jazira, Oussama ben Laden annonce que les attentats du 11-Septembre avaient pour but de faire cesser le soutien de Washington à Israël.

Près de 3.000 personnes ont péri dans ces attentats, dont les cibles étaient les tours jumelles du World Trade Center à New York et le Pentagone à Washington. Le quatrième appareil, tombé en Pennsylvanie, visait sans doute une autre cible officielle.

Etant donné les débordements systématiques sur ce type d'article, nous sommes contrains de le fermer aux commentaires.