Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant le 3 mars 2011 à Paris.
Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant le 3 mars 2011 à Paris. — AFP PHOTO/THOMAS SAMSON

Monde

Attentat de Marrakech: «Rien ne permet d'affirmer» que la France était visée, selon Guéant

TERRORISME -Le ministre de l'Intérieur reconnaît toutefois que la menace terroriste est élevée en France...

Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, estime dans le Journal du Dimanche que «rien ne permet d'affirmer» que la France était visée par l'attentat de Marrakech jeudi, qui a fait 15 morts dont sept Français.

Interrogé pour savoir si la France était «visée», le ministre répond que «rien ne permet de l'affirmer». «Le Maroc a déjà été le théâtre d'attentats importants: 45 morts, dont 12 kamikazes à Casablanca en 2003, d'autres encore en 2007», remarque-t-il.

Le «cas du Maroc» n'est pas celui du Sahel

«Cela étant, c'est vrai que ce café (où a eu lieu l'attentat, ndlr) est un haut lieu touristique et, vu l'engouement des Français pour Marrakech, il y avait une forte probabilité que des Français soient touchés», ajoute-t-il.

Le ministre considère par ailleurs que «le cas du Maroc» n'est pas celui du Sahel, où il «déconseille fermement d'aller faire du tourisme». Au Sahel, «la menace d'enlèvement est avérée, voire voisine de la certitude», tandis que le Maroc est «un pays important qui fonctionne de manière efficace».

Quant à la menace terroriste sur le sol français, Claude Guéant confirme qu'elle est «à un niveau très élevé». «Il ne faut pas s'en cacher», déclare-t-il, tout en soulignant l'«activité importante des services de police».