Etats-Unis: au moins 162 morts dans des tempêtes dévastatrices

© 2011 AFP

— 

Les violentes tempêtes qui balaient depuis plusieurs jours les Etats-Unis, notamment un grand quart sud-est, ont fait au moins 162 morts, selon un nouveau bilan compilé jeudi d'après les chiffres des services d'urgence de plusieurs Etats concernés.

Au moins 128 personnes ont été tuées dans le seul Etat de l'Alabama (sud) en raison de tornades et des intempéries d'hier (mercredi)", a indiqué jeudi l'Agence des gestion des catastrophes de cet Etat du sud.

Le nouveau bilan dans cet Etat porte à 162 le nombre total de victimes dans plusieurs Etats, selon les bilans publiés dans les différents Etats affectés par ces intempéries dévastatrices.

Le président Barack Obama a ordonné mercredi soir que le gouvernement "agisse rapidement" pour porter secours à l'Alabama.

L'état d'urgence a été déclaré en Alabama, Arkansas (11 morts), Kentucky, Mississippi (11 morts), Missouri, Tennessee et Oklahoma. Les gouverneurs de ces Etats ont demandé à la garde nationale de participer aux opérations de secours.

En Géorgie, neuf personnes ont été tuées mercredi, a indiqué un porte-parole de l'organisme de gestion de crises.

Près de 300 tornades ont été enregistrées depuis que le début des tempêtes vendredi dernier, dont 130 pour la seule journée de mercredi, selon la Météorologie nationale (NWS).

La NWS avait d'ailleurs publié une alerte avertissant du "risque élevé" de tornades, de grêle, d'inondations subites et de foudre dans le sud des Etats-Unis entre mercredi 12H00 GMT et jeudi 02H00 GMT.

Une tornade dans la soirée de mercredi a particulièrement touché la ville de Tuscaloosa, qui abrite l'université d'Alabama. Le maire Walter Maddox a dit à CNN que la tornade avait détruit des pâtés d'immeubles entiers.

Au total, les intempéries pourraient concerner jusqu'à 21 Etats américains, sur une zone allant des Grands lacs au golfe du Mexique et à la côte Atlantique.

Dans l'Arkansas "il y a des arbres abattus, des coupures d'électricité, des maisons endommagées (...) et beaucoup d'inondations en cours", a raconté à l'AFP Renee Preslar, porte-parole du ministère des Situations d'urgence de cet Etat.

Pour la seule journée de mardi, plus de 50 tornades ont été comptabilisées. Dans certaines zones, jusqu'à 45 cm de précipitations ont été enregistrés entre samedi et mardi.

Des centaines de personnes ont été évacuées dans le Missouri (centre) après la rupture de digues, en particulier celles de la Black River à Poplar Bluff.

Les images de télévision montraient des équipes de secours bravant des rivières en furie pour aller délivrer des personnes restées bloquées par les eaux.

"Je suis heureux que ma famille soit saine et sauve", a déclaré un habitant de Poplar Bluff, Chris Pigg, qui a passé la nuit avec les siens dans un abri temporaire et ignorait dans quel état il allait retrouver sa maison après la rupture des digues.

Certains responsables envisageaient de rompre volontairement certaines digues pour faire baisser le niveau des rivières, si haut par endroit que des péniches se sont retrouvées coincées sous des ponts.

Ces intempéries interviennent après un début de printemps déjà très pluvieux et un hiver marqué par de fortes chutes de neige, qui ont déjà engorgé les rivières et saturé les sols.

"Cela produit des inondations importantes voire record dans beaucoup de ces bassins fluviaux", a expliqué Jim Keeney, un responsable du NWS pour le centre des Etats-Unis.

Une brève accalmie est attendue jeudi ou vendredi, avant l'arrivée d'un nouveau système orageux accompagné de fortes pluies samedi.