Jimmy Carter a quitté la Corée du Nord

© 2011 AFP

— 

L'ancien président américain Jimmy Carter a quitté la Corée du Nord jeudi, après trois jours de visite destinée à apaiser les tensions au sein de la péninsule coréenne et à relancer les négociations sur la dénucléarisation, a indiqué l'agence officielle nord-coréenne.

L'ancien dirigeant, accompagné de trois autres ex-chefs d'Etat et de gouvernement, était attendu à Séoul, pour rencontrer le ministre sud-coréen de l'Unification Hyun In-Taek, avant la tenue d'une conférence de presse en fin d'après-midi.

Lors de leur séjour à Pyongyang, Jimmy Carter et ses compagnons (l'ex-président finlandais Martti Ahtisaari, l'ancien Premier ministre norvégien Gro Harlem Brundtland et l'ex-présidente irlandaise Mary Robinson) ont rencontré le président du Parlement, qui fait office de chef de l'Etat.

Mais l'agence officielle KCNA n'a pas mentionné une rencontre avec le dirigeant, Kim Jong-Il, ou avec son fils et successeur présumé, Kim Jong-Un. La visite du groupe des «Anciens» avait également pour but d'évaluer la situation alimentaire dans le pays, en proie depuis des années à des pénuries chroniques.