Les quatre otages seraient en vie

Anthony Nataf

— 

Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) a émis hier une vidéo montrant les quatre otages français détenus depuis sept mois par le groupe terroriste qui sévit au Sahel. On y voit Thierry Dol, Marc Furrer, Daniel Larribe et Pierre Legrand entourés d'hommes armés. Ils se présentent à tour de rôle dans des brefs enregistrements qui datent, selon leurs dires, des 11, 12 ou 13 avril.

Authentification en cours
Les otages s'adressent au président Nicolas Sarkozy et lui demandent de retirer les troupes d'Afghanistan, une revendication constante d'Aqmi. A quelques mots près, ils disent la même chose : « Nous supplions le président de la République française, Nicolas Sarkozy, de répondre favorablement à la demande d'Al-Qaida de retirer les troupes françaises d'Afghanistan parce que les Français n'ont vraiment aucun intérêt dans la guerre en Afghanistan. » Le gouvernement est resté prudent à la réception de la vidéo. « Nous sommes en train d'authentifier le document et surtout de le dater », a expliqué hier le porte-parole du gouvernement, François Baroin. « C'est une preuve de vie si ces informations sont confirmées », a-t-il précisé.
Sur le retrait des troupes, Laurent Wauquiez, ministre chargé des Affaires européennes, a exprimé hier sur BFMTV la position de la France, en rappelant que « ce n'est pas les preneurs d'otages qui dictent la politique étrangère de la France ». Il y a un mois, la France avait refusé une demande de rançon d' Aqmi de 90 millions d'euros pour libérer les otages. Salariés des groupes français Areva et Vinci, ils ont été capturés au mois de septembre dernier à Arlit, un site d'extraction d'uranium dans le nord du Niger.