Deux gendarmes algériens tués en Kabylie

Avec Reuters

— 

Deux gendarmes algériens ont été tués mercredi dans un attentat à la bombe commis en Kabylie, bastion d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a annoncé un membre des services de sécurité ayant requis l'anonymat.  La bombe a explosé vers 14 heures GMT au passage de leur véhicule dans la région de Bordj Ménaâl, 80 km à l'est d'Alger, a-t-il précisé jeudi. 

Après une accalmie, les extrémistes d'Aqmi, mouvement issu du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), semblent avoir repris l'offensive. Dix-neuf militaires ont été tué en 48 heures à la mi-avril en Kabylie.