Tunisie: Les ex-cadres du parti de Ben Ali ne pourront pas se présenter aux élections

Avec Reuters

— 

Les ex-cadres du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD) dissous par la justice après la chute de l'ancien président Zine ben Ali ne pourront se présenter aux élections libres du 24 juillet, a annoncé mardi le Premier ministre Beji Caïd Essebsi.

Après la fuite de Ben Ali, aujourd'hui réfugié en Arabie saoudite, les autorités intérimaires avaient annoncé l'élection d'une assemblée constituante pour rédiger une nouvelle loi fondamentale démocratique et ce scrutin sera supervisé pour la première fois par une instance indépendante.

Ceux qui détenaient des postes de responsabilité ces dix dernières années au sein de l'ancien RCD, qui monopolisait le pouvoir, ne pourront participer à cette élection, pas plus que les anciens conseillers de Ben Ali, a précisé Caïd Essebsi en précisant: «Nous allons préparer une liste de ces gens.»