Bahreïn expulse un diplomate iranien, Téhéran menace de rétorsion

Avec Reuters

— 

Bahreïn a ordonné l'expulsion d'un diplomate iranien soupçonné d'appartenir à un réseau d'espions au Koweït, rapporte la presse locale. Un communiqué diffusé par l'agence de presse bahreïnie lundi soir précise que le ministère des Affaires étrangères a convoqué le chargé d'affaires Mehdi Islami pour l'informer que le diplomate Hojjatoulah Rahmani avait 72 heures pour quitter le pays «en raison de ses liens avec un groupe d'espions au Koweït».

Le Koweït a expulsé trois diplomates iraniens ce mois-ci en raison de leur implication dans un réseau présumé d'espions. Cela a provoqué une réaction de Téhéran qui a à son tour ordonné à trois diplomates koweïtiens de quitter l'Iran.

Un porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a indiqué que des «mesures de rétorsion» pourraient être prises après l'expulsion ordonnée par Bahreïn qui, estime-t-il, «ne repose sur aucune réalité».