Haïti: Michel Martelly demande à ses expatriés de participer à la reconstruction du pays

Avec Reuters

— 

Le président élu d'Haïti, Michel Martelly, a demandé lundi à la diaspora haïtienne de soutenir le redressement du pays, dévasté l'an dernier par un tremblement de terre, en contribuant à un fonds pour l'éducation grâce à un prélèvement sur les transferts d'argent et sur les appels téléphoniques.

Plus de quatre millions de Haïtiens sont expatriés, pour moitié en Amérique du Nord, et l'argent qu'ils envoient dans leur pays atteint 1,8 milliard de dollars, soit près du quart du PIB.

«L'éducation est l'avenir d'Haïti»

En visite à Miami où il a rencontré les dirigeants de la communauté haïtienne, Martelly a confié à des journalistes qu'il avait l'intention de créer un fonds pour financer la gratuité de l'enseignement primaire en Haïti. «L'éducation est l'avenir d'Haïti», a-t-il affirmé.

Les infrastructures d'Haïti ont été durement touchées par le séisme de janvier 2010 qui a détruit des dizaines d'écoles. De nombreux enseignants figurent parmi les quelque 300.000 personnes tuées. Martelly, ancien chanteur sans expérience politique jusqu'ici, a proposé de puiser dans les transferts d'argent pour dégager chaque année 50 millions de dollars destinés à un fonds pour l'éducation.