Le Venezuela expulse un guérillero des Farc en Colombie

Reuters

— 

Le Venezuela a expulsé lundi en Colombie un guérillero des Farc après un entretien téléphonique entre les deux présidents, illustrant l'amélioration des relations entre les deux pays après des années de querelles diplomatiques.

Le président colombien, Juan Manuel Santos, arrivé au pouvoir en août, a indiqué qu'il avait demandé personnellement à son homologue vénézuélien, Hugo Chavez, d'arrêter le haut responsable des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc).

Joaquin Perez était chargé de la propagande du groupe en Europe et tentait d'obtenir des soutiens politiques et des fonds pour les combattants, selon la police colombienne. «Samedi, j'ai appelé le président Chavez et je lui ai dit qu'un membre très important des Farc était arrivé à bord d'un vol Lufthansa à Caracas dans l'après-midi et je lui ai demandé s'ils pouvaient l'arrêter», a expliqué Santos dans une interview au journal El Tiempo.

«Cela montre que Chavez tient parole et nous lui en sommes reconnaissants», a-t-il ajouté.