Funérailles en Syrie: Douze manifestants tués par les forces de l'ordre

MONDE Des milliers de personnes sont descendues dans la rue samedi...

Avec Reuters

— 

Manifestations contre le régime en Syrie le 22 avril 2011. 
Manifestations contre le régime en Syrie le 22 avril 2011.  — STR/AP/SIPA

Les forces de sécurité syriennes ont tué samedi au moins 12 civils en marge des obsèques de manifestants abattus la veille, rapporte l'organisation de défense des droits de l'homme syrienne Saouassiah.

D'après cette ONG indépendante, les décès se sont produits à Damas et ses environs ainsi que près de la localité d'Izra'a, dans le sud du pays.

Tirs contre la foule

Dans le quartier damascène de Barzeh, la police a tué trois personnes, selon les membres de l'ONG.

Aux abords de la localité d'Izra'a, dans le sud de la Syrie, les forces de l'ordre ont tiré sur des personnes pour les empêcher d'assister aux obsèques de dizaines de personnes tuées la veille, ont rapporté d'autres témoins. On déplore là-aussi trois morts, d'après ces témoignages.

«Des tirs nourris nous ont accueillis à l'approche d'Izra'a où nous voulions assister aux funérailles des martyrs», a déclaré à l'agence Reuters un témoin habitant Deraa.

Les imams ont lancé par l'intermédiaire des haut-parleurs de la mosquée des appels aux médecins présents pour qu'ils se portent au chevet des blessés.

Le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, a vivement condamné samedi des violences «aveugles et brutales».

Milliers de manifestants

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées samedi à Damas et dans d'autres villes du pays à l'occasion des funérailles des dizaines d'opposants qui ont été abattus par les forces de sécurité en Syrie, vendredi.

Selon des témoins, les protestataires ont manifesté dans la capitale, dans l'un des ses faubourgs et dans le village d'Izra'a dans le sud, en affirmant vouloir «renverser le régime» du président Bachar al Assad.