Syrie: Le chef de la police de Banias limogé

Avec Reuters

— 

Le chef de la police de Banias, ville côtière du nord-ouest de la Syrie, a été arrêté après la mort de cinq civils dans la répression de manifestations pour la démocratie qui s'y étaient déroulées la semaine dernière, a rapporté mercredi un mouvement de défense des droits de l'homme. L'observatoire syrien des droits de l'homme, qui cite des sources à Damas, identifie le responsable sous le nom d'Amjad Abbas. Le week-end dernier, les forces de sécurité avaient bouclé la ville après des manifestations contre le président Bachar al Assad et une attaque d'éléments pro-Assad contre un groupe qui gardait une mosquée.

>> Lire ici le décryptage sur les pays où le conflit est inévitable

Malgré la répression, des manifestants descendent dans les rues depuis plus d'un mois pour exiger plus de libertés. Les militants des droits de l'homme, qui font état de plus de 200 morts depuis le début du mouvement, ont réclamé des enquêtes indépendantes sur l'action des forces de sécurité.