Le sultan d'Oman gracie plus de 200 manifestants

Reuters

— 

Le sultan Kabous d'Oman a gracié 234 manifestants arrêtés lors de manifestations ces dernières semaines dans le pays du Golfe, rapporte l'agence de presse officielle omanaise Ona.

«Le sultan Kabous a gracié 234 personnes accusées de vandalisme et de dommages à la propriété privée durant les manifestations», précise l'agence Ona, citant un communiqué du procureur général du sultanat.

Les autorités judiciaires ont annoncé ce mois-ci l'arrestation d'un certain nombre - non précisé - de manifestants. Les militants parlent de centaines d'arrestations depuis le début de la contestation en février.

Oman est touché par le vent de révolte qui balaie le monde arabe mais à un degré moindre que d'autres pays. Plusieurs dizaines de manifestants campent près du conseil de la choura, l'équivalent d'un parlement, dans la capitale Mascate.

Depuis le début de la contestation, sept personnes ont été tuées dans la ville industrielle de Sohar, selon des sources médicales. Le gouvernement ne fait état que deux décès.

Le sultan Kabous a fait savoir dimanche qu'il allait consacrer un milliard de rials (1,8 milliard d'euros) pour «satisfaire les revendications» des protestataires qui réclament plus d'emplois et des réformes politiques.