Australie: Condamnée pour avoir poignardé son mari qui lui demandait de participer à des orgies

C.C.

— 

Malgré la reconnaissance de son acte comme de la légitime défense, la justice australienne a condamné une Australienne à sept ans de prison pour avoir tué son mari qui lui demandait de participer à des orgies, rapporte le Herald Sun ce mercredi.

Eileen Creamer, qui a déjà passé deux ans en détention, est ainsi la première femme de l'Etat du Victoria à connaître ce sort. En février 2008, elle avait frappé son mari, David, à l'aide d'un sceptre tribal sud-africain, avant de le poignarder dans l'abdomen lors d'une bagarre à leur domicile de Moe (est de Melbourne).

Il exigeait qu'elle ait des rapports sexuels avec d'autres hommes en sa présence

Lors de son procès, la femme de 53 ans s'est défendue en indiquant que son mari lui demandait constamment d'avoir des rapports sexuels avec d'autres hommes en sa présence et qu'il s'était montré violent avec elle peu de temps avant sa mort. 

Cependant, étant donné la gravité des coups portés à l'encontre de David Creamer, le juge a considéré que sa femme se trouvait, au moment des faits, dans un état «hors de contrôle». Il a ajouté qu'elle n'aurait accès à la libération conditionnelle qu'après un minimum de sept ans de prison.