Libye: Au moins 20 enfants ont été tués à Misrata, selon l'Unicef

Reuters

— 

Vingt enfants au moins ont trouvé la mort dans les combats et bombardements de Misrata, ville aux mains des insurgés libyens assiégée depuis des semaines par les forces de Mouammar Kadhafi, a fait savoir ce mardi l'Unicef.

«Après 50 jours de combats à Misrata, le bilan des victimes dans les rangs de la population enfantine commence à émerger - il est bien plus grave que nous ne le redoutions et il risque de s'alourdir en l'absence d'un cessez-le-feu», a déclaré Marixie Mercado, porte-parole du Fonds des Nations unies pour l'enfance.

La plus jeune victime: un bébé de 9 mois

«Nous avons au moins 20 décès certifiés d'enfants, et un grand nombre de blessés par des éclats de mortier, des tirs de blindés et des blessures par balles», a-t-elle dit lors d'un point de presse à Genève.

La plus jeune victime était un nourrisson de 9 mois et la majorité des enfants tués ces 15 derniers jours avaient moins de 10 ans, a-t-elle précisé à partir d'informations recueillies auprès de médecins en poste à Misrata, troisième ville de Libye.