Ben Ali n'aurait jamais été plongé dans le coma

TUNISIE Il aurait fait une simple crise d'hypoglycémie...

E.O.

— 

HO NEW / REUTERS

Trois mois après sa destitution, comment va Zine Ben Ali? A la mi-février, un de ses proches avait affirmé que le président tunisien déchu avait été plongé dans le coma, à la suite d’un accident vasculaire cérébral. Or, selon des informations de Clarence Rodriguez sur France Inter, il n’en est rien. D’après la radio, si Ben Ali a bel et bien été  hospitalisé, le 15 février dernier, c’est en raison…d’une crise d’hypoglycémie.

L’ex-président, âgé de 75 ans, aurait brièvement perdu connaissance – une défaillance causée par une violente altercation avec son épouse Leïla Trabelsi et par le stress provoqué par l’arrestation de ses proches quelques jours auparavant.

Dissiper la colère du peuple

L’ancien dirigeant, qui a trouvé refuge en Arabie saoudite sitôt après sa destitution, aurait été gardé trois jours à l’hôpital de Jeddah, avant de regagner sa résidence d’Abha - une vaste demeure, d’une dizaine de pièces, prêtée par le gouvernement saoudien.

Dans son reportage, diffusé jeudi dans le journal de 19h, France Inter précise que c’est un proche de l’ancien raïs, resté à Tunis, qui a diffusé la rumeur du coma afin de dissiper la colère du peuple tunisien à son égard.

Ben Ali a quitté la Tunisie le 14 janvier dernier à la suite de la «révolution de Jasmin», après 23 ans de règne sans partage. Un mandat d’arrêt international a été lancé à son encontre.