Les deux Français arrêtés au Pakistan ont environ 20 ans et viennent de la région parisienne

© 2011 AFP

— 

Les deux Français arrêtés il y a plus de deux mois au Pakistan, soupçonnés d'appartenir au groupe terroriste responsable des attentats meurtriers de Bali en 2002, ont aux alentours de 20 ans et sont originaires de la région parisienne, selon des sources proches de l'enquête.

Prénommés Zoaib et Sharaf, «ils sont de nationalité française» et leurs familles sont originaires du Maroc pour l'un, du Pakistan pour l'autre, ont indiqué à l'AFP des responsables des services de renseignements pakistanais, sous couvert de l'anonymat.

Arrêtés il y a 10 semaines

Ils ont entre 19 et 22 ans et sont originaires de la région parisienne, ont précisé à l'AFP des sources proches de l'enquête.

Les deux jeunes hommes, qui se trouvaient depuis quelque temps au Pakistan, ont été arrêtés il y a environ 10 semaines à Lahore, la grande métropole de l'est, sur la base d'informations recueillies auprès d'un «insurgé islamiste» appartenant à un «groupe terroriste», a précisé l'une de ces sources.

«Nous l'avons arrêté alors que l'on traquait Umar Patek», un Indonésien lui-même récemment arrêté au Pakistan, «et ils font partie de son groupe», a affirmé cette source.

Agé de 41 ans, Patek est soupçonné d'être un des organisateurs des attentats qui avaient tué 202 personnes, dont de nombreux touristes étrangers, dans un bar de nuit et un restaurant le 2 octobre 2002 à Bali, l'attaque terroriste la plus meurtrière jamais perpétrée en Indonésie.

La France a demandé un accès consulaires

«Les enquêteurs français ne font absolument pas le lien avec l'attentat de Bali car les deux personnes interpellées avaient à peine une dizaine d'années à l'époque», a de son côté indiqué à l'AFP un responsable de l'ambassade de France à Islamabad, qui refuse de livrer plus de détails.

Les sources pakistanaises précisent que l'appartenance des deux hommes au groupe de Patek ne signifie en aucun cas qu'ils soient impliqués dans les attaques de Bali, surtout au vu de leur âge.

La représentation diplomatique française avait confirmé jeudi avoir été informée par les autorités pakistanaises de l'arrestation de deux Français, et précisé que la France avait demandé un accès consulaire à ses deux ressortissants.