Pédophilie: Le ministre belge de la Justice appelle l'Eglise à mettre fin au comportement «irresponsable» de l'ancien évêque de Brus

SOCIÉTÉ rès une interview où Roger Vangheluwe a révélé avoir abusé de deux de ses neveux, ajoutant qu'il n'avait «pas du tout l'impression d'être un pédophile»...

© 2011 AFP

— 

Roger  Vangheluwe, l'ancien évêque de Bruges, le 15 février 2007.
Roger Vangheluwe, l'ancien évêque de Bruges, le 15 février 2007. — Peter Maenhoudt / AP / SIPA

Le gouvernement belge réagit. Le ministre de la Justice, Stefaan De Clerck, a appelé l'Eglise à mettre fin au comportement «irresponsable» de l'ancien évêque de Bruges, Roger Vangheluwe. Ce dernier est au coeur d'un scandale de pédophilie, après une interview donnée jeudi sur la chaîne néerlandophone VT4, et jugée «déplacée». Dans cet entretien, Roger Vangheluwe a révélé avoir abusé non pas d'un mais de deux de ses neveux, indiquant toutefois n'avoir «pas du tout l'impression d'être un pédophile». Jusqu'ici seuls les faits contre l'un d'eux étaient connus.

Dans un communiqué diffusé dans la nuit de jeudi à vendredi, Stefaan De Clerck «appelle les autorités de l'Eglise à adopter les mesures qui s'imposent pour mettre fin au comportement irresponsable de l'ex-évêque, d'autant plus qu'il apparaît aujourd'hui que les sanctions provisoires prises à son égard par le Vatican n'ont pas pu susciter chez lui une prise de conscience de la portée dramatique des actes dont il s'est rendu coupable».

Une «gifle à ses victimes»

«A un moment où la société tente de se redresser après les ravages qu'il a provoqués, son apparition dans les médias est particulièrement déplacée», ajoute le ministre, parlant de «gifle à ses victimes et à l'ensemble des victimes» mineures d'actes sexuels. Roger Vangheluwe avait démissionné de sa fonction d'évêque de Bruges en avril 2010 après avoir reconnu des abus sexuels sur premier neveu mineur, entre 1973 et 1986. Jeudi, il a aussi évoqué des abus sur un second neveu, pendant cette fois moins d'un an.

Les aveux de l'évêque de Bruges avaient provoqué en Belgique un déluge de plaintes pour sévices sexuels commis sur des mineurs par des hommes d'Eglise. Il a depuis quitté la Belgique sur ordre du Vatican pour se soumettre à un traitement spirituel et psychologique.

>> A la suite de nombreux débordements sur ce type de sujet, nous nous voyons contraints de fermer cet article aux commentaires. Merci de votre compréhension.