Libye: Les insurgés réclament des armes auprès de la coalition internationale

Avec Reuters

— 

Les rebelles libyens ont réclamé des armes aux pays qui ont reconnu leur Conseil national de transition (CNT) comme unique représentant du pays, a annoncé ce mardi un porte-parole du conseil à Benghazi. «Nous avons présenté une liste d'équipements militaires et techniques dont nous avons besoin», a déclaré Abdel Hafiz Ghoga, porte-parole officiel du CNT.

La France, le Qatar et l'Italie ont reconnu le conseil formé par les rebelles contrôlant l'Est libyen, dont l'insurrection contre les forces du colonel Mouammar Kadhafi s'est enlisée malgré les raids aériens de l'Otan contre les troupes de Tripoli. Les rebelles ont dans un premier temps pris le dessus sur les troupes kadhafistes. Mais celles-ci, qui disposent de pièces d'artillerie plus puissantes et à plus longue portée, ont refoulé leurs adversaires alors qu'ils tentaient de progresser dans les régions côtières en direction de la capitale.

Ghoga a dit que les rebelles avaient renforcé la sécurité autour des gisements pétroliers qu'ils contrôlent après avoir essuyé des attaques qui les avaient obligés à suspendre la production. Les troupes de Kadhafi occupent encore une partie du port pétrolier de Brega, a précisé Ghoga.