échec

© 20 minutes

— 

La communauté internationale nourrissait un idéal « multiethnique » pour le Kosovo. Six ans après son intervention militaire dans la région, elle mesure l’ampleur de l’échec de sa politique de « réconciliation nationale ». La présence de 17 000 soldats de la KFOR, la mission de l’Otan, n’a pas suffi à enrayer les violences entre Serbes et Albanais – de graves émeutes antiserbes ont notamment secoué la province en mars 2004. Renégocier le statut de la province était devenu incontournable.