Irak: 136 civils tués au mois de mars

Reuters

— 

Le nombre de civils, policiers et soldats tués dans les violences en Irak a augmenté en mars, montrent des chiffres du gouvernement communiqués ce vendredi.

Le ministère de la Santé a déclaré que 136 civils avaient péri dans des attentats à la bombe et d'autres attaques le mois dernier, contre 119 en février.  Par ailleurs, 55 policiers et 56 soldats ont également été tués, contre 15 et 33 respectivement le mois précédent, selon les chiffres des ministères de l'Intérieur et de la Défense.

En mars, 215 civils, 80 policiers et 75 soldats ont aussi été blessés.

Cette augmentation du nombre de tués s'explique en partie par le bilan très lourd de l'attaque du gouvernorat de la province de Salahdine, mardi à Tikrit, qui a fait 58 morts dont un journaliste pigiste de Reuters.