Japon: Plusieurs milliers d'hommes recherchent des corps au large

CATASTROPHE A terre, la centrale de Fukushima reste incontrôlable, même si les autorités refusent d'élargir la zone d'évacuation...

J. M.

— 

D’intenses recherches se poursuivent pour retrouver les corps des victimes du tsunami au Japon. Des milliers d’hommes ont été déployés en mer ce vendredi par les armées nippones et américaines, 16.451 personnes étant toujours portées disparues. De leur côté, les riverains de la centrale de Fukushima ne sont pas près de rentrer chez eux. Ils ont été évacués «à long terme», a déclaré ce vendredi Yukio Edano, secrétaire général du gouvernement japonais.

La zone d’évacuation ne sera pas élargie

Environ 70.000 personnes, qui habitaient dans un rayon de 20 km ont été évacuées et 136.000 autres résidant entre 20 et 30 km ont été invitées à quitter les lieux ou à ne pas sortir de chez elles. Les mesures ne devraient cependant pas aller plus loin. Alors que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a mesuré des niveaux de radiations «justifiant une évacuation» à 40 km au nord-ouest de la centrale, le gouvernement japonais a exclu d’élargir la zone.

Ce vendredi, en fin de journée, la radioactivité mesurée dans un village situé à 40 km de la centrale est tombée en dessous des critères imposant une évacuation, a d'ailleurs annoncé L'AIEA. Si l’AIEA a confirmé qu’une évacuation n’était pas nécessaire, Greenpeace a de son côté recommandé au gouvernement de repousser d'au moins 10 km du périmètre d'évacuation. La radioactivité s'est par ailleurs propagée à une nappe d'eau souterraine, selon les autorités.