Kosovo: Le président renonce à ses fonctions

Reuters

— 

Le président kosovar Behgjet Pacolli, désigné par le parlement de Pristina le mois dernier, a abandonné ses fonctions ce mercredi, son élection n'ayant pas été jugée constitutionnelle. Il a cependant décidé d'être de nouveau candidat à la magistrature suprême, a dit un de ses conseillers, Ibrahim Gashi.

La Cour constitutionnelle, la plus haute juridiction du pays saisie par un parti d'opposition qui dénonçait des irrégularités, avait jugé lundi que son élection n'était pas valide. Pacolli, seul candidat à se présenter, avait été élu au troisième tour avec deux voix de majorité après avoir échoué aux deux premiers tours à recueillir les deux tiers des suffrages.

Double nationalité suisse et kosovare

Les principaux partis d'opposition avaient boycotté la séance en dénonçant des relations d'affaires de Pacolli avec la Russie, opposée à l'indépendance du Kosovo, et en lui reprochant de faire de la politique dans un but intéressé.

Ce milliardaire à la double nationalité suisse et kosovare, fondateur d'un parti minoritaire, avait été choisi à l'issue d'un accord de coalition avec le parti du Premier ministre Hashim Thaçi, vainqueur des élections de décembre dernier.

Le poste de président du Kosovo est largement protocolaire.