Israël: La nomination à un haut poste d'un homme portant la kippa fait débat

Avec Reuters

— 

La nomination à la tête du Shin Beït, le service de sécurité intérieur d'Israël, d'un juif pieux portant la kippa a déclenché un débat au sein de l'Etat.

Yoram Cohen, ancien directeur adjoint du service, désigné lundi pour prendre la direction du service, est pourtant réputé pour son professionnalisme auprès de l'ensemble de la classe politique israélienne. Mais ce diplômé d'une école talmudique est le premier responsable de la sécurité israélienne à porter ostensiblement la kippa.

Contre-espionnage et contre-terrorisme

Amir Oren, analyste au quotidien Haaretz, souligne que plusieurs nominations récentes dans l'entourage du Premier ministre Benjamin Netanyahu concernaient également des juifs orthodoxes ayant le même type de profil que Cohen. Les juifs religieux constituent une minorité, mais de plus en plus active en Israël.

La «division juive» du Shin Beït doit s'occuper depuis une vingtaine d'années du travail de contre-espionnage et de contre-terrorisme, notamment de la part des colons.

Avi Dichter, ex-directeur du Shin Beït devenu député du parti centriste Kadima, s'est prononcé pour la promotion de Yoram Cohen et a souligné que peu importait s'il portait ou non la kippa.