Egypte: L'ex-ministre de l'Intérieur jugé pour avoir ordonné des tirs contre les manifestants

© 2011 AFP

— 

L'ex-ministre de l'Intérieur égyptien Habib el-Adli va être jugé ainsi que quatre de ses collaborateurs pour avoir ordonné des tirs contre des manifestants lors de la révolte qui a renversé le régime de Hosni Moubarak, a annoncé ce mercredi l'agence Mena.

Habib el-Adli et ses collaborateurs - des chefs de départements en charge de la sécurité dépendant du ministère - vont être traduits devant la cour criminelle du Caire, selon l'agence officielle qui cite le procureur général Abdel Méguid Mahmoud. Il leur est reproché d'avoir «tué des manifestants de manière préméditée et délibérée durant les manifestations qui ont éclaté le 25 janvier au Caire et dans d'autres provinces» d'Egypte.

Selon un bilan officiel, 384 personnes ont été tuées et plus de 6.000 blessées lors de la contestation populaire, réprimée au début par les forces de sécurité, qui a abouti au départ de Hosni Moubarak le 11 février et au transfert de ses pouvoirs à l'armée.