Cuba: Libération du dernier opposant du groupe des 75 arrêtés en 2003

© 2011 AFP

— 

Les autorités cubaines ont libéré mercredi le dernier opposant politique du groupe des 75 dissidents condamnés en 2003, a indiqué à l'AFP la dissidence.

L'opposant José Ferrer a été ramené chez lui dans la province orientale de Santiago de Cuba.

Accord entre les autorités et l’Eglise

«Oui, José Daniel est hors de prison, il a appelé à la maison», a déclaré à l'AFP le dissident Elizardo Sanchez.

Peu auparavant, un autre dissident, Felix Navarro, avait également été libéré, selon sa fille. «Oui, mon père est à la maison, il est rentré dans la matinée et il est aussitôt parti voir sa mère à la campagne. Nous sommes très contents», a déclaré sa fille Sayli jointe par téléphone de Perico (province de Matanzas), à 140 km à l'est de la Havane.

Ces deux libérations mettent fin à un lent processus de libérations de neuf mois, fruit d'un accord entre les autorités et l'Eglise, qui a joué le rôle de médiateur dans ce dossier.

300 prisonniers graciés depuis la visite de Jean-Paul II

Mardi, l'archevêché de La Havane avait annoncé la décision des autorités cubaines de libérer «d'ici peu» les deux derniers prisonniers politiques du groupe des 75 condamnés en 2003.

L'arrestation des 75 avait suscité l'indignation internationale.

La sortie des deux hommes doit conclure la principale vague de libérations de détenus depuis la venue à Cuba du pape Jean Paul II en 2008: environ 300 avaient été alors graciés, dont une centaine de prisonniers politiques.