Knut est-il mort de sa surpopularité?

ANIMAUX Une épilepsie induite par les stimulations répétées pourrait avoir eu la peau de l’ours...

J. M.

— 

Knut est kaputt. Le célèbre ours blanc du zoo de Berlin est mort samedi 19 mars âgé d’à peine 4 ans. 
Retour sur son destin tragique…
Knut est kaputt. Le célèbre ours blanc du zoo de Berlin est mort samedi 19 mars âgé d’à peine 4 ans. Retour sur son destin tragique… — AP / SIPA

Chaque jour apporte sa nouvelle révélation sur la mort de Knut. Mardi, on apprenait que l’ours star du zoo de Berlin aurait été victime d’une attaque cérébrale, avant de tomber inconscient et de se noyer dans l’eau de son enclos. Des médecins, cités par Bild, annoncent ce mercredi qu’il pourrait bien avoir été victime de sa popularité.

>> Knut est mort comme il a vécu. Pour revivre ses derniers instants, cliquez ici.

«Il est clair que Knut n’avait pas de tumeur», a affirmé le directeur du zoo Bernhard Blaszkiewitz, résultats de scanner à l’appui. Des médecins estiment que les mouvements anormaux qui ont parcouru le corps de Knut avant sa mort évoquent l’épilepsie. Une épilepsie dont souffrait Lars, le père de Knut, mais qui aurait aussi pu être provoqué par la surexposition de l’ours.

«Stress et constante surexcitation»

«Les ours polaires sont solitaires. Normalement on ne fait pas vivre des familles ensemble», a indiqué au Bild le vétérinaire Hans-Joachim Goetz. Knut était agressé par ses congénères, et recevait 25.000 visites par jour au zoo de Berlin. Un stress quotidien qui aurait induit des troubles du comportement.

>> Revivez la saga Knut en images en cliquant ici.

«Le stress et la constante surexcitation auxquelles Knut a été exposé peuvent conduire à l'épilepsie», a déclaré le vétérinaire. Les stimulations répétées ont-elles eu la peau de l’ours? Knut a-t-il fait une crise avant de tomber dans l’eau et de se noyer? Le scénario reste à affiner, mais à l’origine du drame, il fait peu de doutes que l’homme a joué un rôle-clé.