Algérie: Une quarantaine de blessés dans des émeutes à Alger

© 2011 AFP

— 

Au moins une quarantaine de personnes ont été blessées dans des affrontements mercredi à Alger entre jeunes d'une cité populaire et forces de l'ordre à cause de la destruction de bidonvilles, selon des témoins cités par le quotidien El Watan dans son édition en ligne.

L'un d'entre eux a déclaré à l'AFP que des policiers figuraient parmi les blessés. «Un jeune a eu l'œil crevé par une balle en caoutchouc», a déclaré Samir, un chômeur de 40 ans, dans la cité Climat de France du quartier de Oued Koreich, proche de Bab el Oued, fer de lance de la contestation en Algérie.

«Pas de travail, pas de richesses»

Quelque 200 baraques en tôle, érigées il y a quelques mois faute de logement, devaient être détruites dans la cité Climat de France.

Les émeutiers, en majorité jeunes, «n'ont pas de travail, pas de richesses alors que le pays est immensément riche», s'est plaint Samir. Selon ce témoin, il y a «au moins 500 policiers armés» et équipés de matraques depuis des heures dans le quartier. «Ils font usage de balles à blanc, balles en caoutchouc, gaz lacrymogènes contre les manifestants», a-t-il affirmé.

Les manifestants ripostent à l'aide de barres de fer et de jets de pierres, selon des journalistes sur place.

5 morts en janvier

Selon El Watan, au moins cinq véhicules ont été incendiés dont un camion de la police attaqué par les jeunes de cette agglomération, d'au moins 5.000 habitants.

L'Algérie connaît depuis le début de l'année une contestation sociale quotidienne. En janvier, des émeutes contre la vie chère qui touchent tous les secteurs de la société, ont fait 5 morts et quelque 800 blessés.