Israël: Les députés interdisent le financement d’organisations mettant en cause l’existence de l'Etat juif

Avec Reuters

— 

Les députés de la Knesset ont voté une loi interdisant le financement d'organisations remettant en cause l'existence d'Israël. Cette loi contre la «Nakba» - catastrophe, en arabe - renvoyant à la création de l'Etat juif en 1948 a été adoptée tard mardi soir après un âpre débat entre la gauche et la droite par 37 voix pour et 25 contre.

La loi prévoit de ne pas accorder de fonds publics à des institutions qui contestent l'existence d'Israël en tant qu'Etat juif ou dont les activités «nient l'existence d'Israël en tant qu'Etat démocratique et juif».

La liberté d'expression des Arabes israéliens visée?

Des groupes de défense des droits civiques ont contesté la loi, estimant qu'elle visait la liberté d'expression des Arabes israéliens, qui représentent environ un cinquième de la population.

Le député arabe israélien Jamal Zahalka estime que cette mesure risque d'avoir les effets inverses à ceux recherchés par les législateurs: davantage d'Arabes israéliens pourraient participer aux cérémonies liées à la Nakba plutôt qu'aux festivités liées à la commémoration de la création d'Israël.