Ukraine: L'ex-président Koutchma nie toute implication dans le meurtre d'un journaliste

Avec Reuters

— 

Leonid Koutchma, ancien président ukrainien, a catégoriquement nié ce mercredi toute implication dans le meurtre du journaliste Georgui Gongadze en 2000.

«Vous savez que j'ai été soumis pendant dix ans à une pression psychologique. Aussi, aujourd'hui, suis-je moralement prêt à endurer tous les tourments de l'enfer pour démontrer que je suis innocent», a déclaré Koutchma.

Corps décapité

L'ex-président s'exprimait avant d'être entendu dans les bureaux du procureur sur le meurtre de Gongadze. Ce dernier, adversaire déclaré du régime de Koutchma, avait disparu en septembre 2000 à Kiev. Son corps décapité avait été retrouvé un mois et demi plus tard dans un bois proche de la capitale ukrainienne.

Mardi, le vice-procureur général adjoint Renat Kouzmine a annoncé qu'une enquête criminelle avait été ouverte contre l'ancien président soupçonné «d'implication dans des délits et dans le meurtre de Gongadze»

Aujourd'hui âgé de 72 ans, Leonid Koutchma a accompli deux mandats présidentiels à la tête de l'Ukraine, de 1994 à 2005. Il a interdiction de quitter le pays le temps de l'enquête.