Crise nucléaire au Japon: Le courant partiellement rétabli à Fukushima

SYNTHESE Les risques de fusion s'amenuisent mais de graves pollutions radioactives se manifestent déjà...

Anthony Nataf

— 

KYODO / REUTERS

La lutte des trois cents hommes qui se relaient pour refroidir les réacteurs et les combustibles semble enfin porter ses fruits. Dimanche, la situation s’est stabilisée à la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi.

>> Revivez tous les événements de la journée de dimanche en direct par ici

Le courant a été rétabli dimanche dans le réacteur numéro 2. Les ingénieurs espèrent maintenant remettre la salle de contrôle en état de fonctionnement, et surtout pouvoir progressivement relancer les systèmes de refroidissement des réacteurs. L’opérateur Tepco a indiqué que cela pourrait prendre plusieurs jours. Samedi, des camions de pompiers ont arrosé le réacteur numéro 3. Cela a permis de refroidir les barres de combustibles en surchauffe, selon le gouvernement. Le Premier ministre japonais, Naoto Kan, a par ailleurs annoncé qu'il va visiter lundi les zones du nord-est touchées de plein fouet par le séisme et le tsunami. Il devrait également se rendre dans la zone de la centrale de Fukushima, à une vingtaine de kilomètres.

De l’iode dans l’eau du robinet à Tokyo

Sur les réacteurs n° 5 et 6, Tepco a indiqué que la température dans les piscines de refroidissement était retombée à un niveau quasi normal, après la réactivation d’une pompe à eau grâce à des groupes électrogènes. Les Japonais méritent une bonne nouvelle, mais ils sont loin d’être sortis d’affaire. Outre les suites du tremblement de terre et du tsunami, les conséquences de l’accident nucléaire sont déjà apparues. Après la découverte de traces radioactives anormales dans du lait et des épinards produits à proximité de Fukushima, de l’iode radioactive en très faible quantité a été retrouvée dimanche dans l’eau du robinet de Tokyo. Dans la région du grand Tokyo, des particules radioactives ont été mesurées dans l’air. Le gouvernement doit décider lundi de restrictions à la consommation.