Kadhafi est-il le fils d'un aviateur corse?

LIBYE Selon une légende, Mouammar Kadhafi serait le fils d'un officier corse des Forces aériennes françaises libres accidenté en Libye en 1941...

© 2011 AFP

— 

REUTERS TV

Le colonel Mouammar Kadhafi est-il, comme le prétend une légende, le fils d'un officier corse des Forces aériennes françaises libres (FAFL) accidenté en Libye en 1941 et dont la base aérienne, dite de Solenzara, en Haute-Corse, porte aujourd'hui le nom?

«BA 126 - Capitaine Preziosi» est le nom officiel de cette base qui est un des maillons du dispositif mis en place dans le cadre des opérations militaires contre la Libye.

Site d'entraînement aux exercices de tirs et de bombardements des escadrons français et d'aviations de pays de l'Otan, la base, où n'est stationné en permanence qu'un escadron d'hélicoptères, est située sur le territoire du village de Ventiseri (Haute-Corse) et non sur celui de Solenzara (Corse-du-Sud), distant de plusieurs kilomètres.

Une ressemblance frappante

Son nom est celui du capitaine Albert Preziosi, qui a servi en Libye en 1941 avant de tomber en combat aérien en Russie en 1943 au sein de la prestigieuse escadrille Normandie-Niémen. Preziosi, dont la ressemblance avec Kadhafi, officiellement né le 19 juin 1942 à Syrte, est frappante, avait été accidenté dans le désert libyen en 1941.

La légende de la paternité du jeune officier corse né dans le village de montagne de Vezzani (Haute-Corse) en 1915 et engagé dès 1940 dans les FAFL à Londres, s'appuie sur certains témoignages d'anciens des FAFL.

Une hypothèse qui n'a jamais été confirmée

Mais elle avait aussi été lancée en 1977 par un journal français d'extrême-droite pour discréditer les nationalistes corses au prétexte que Kadhafi les soutenait. Preziosi aurait ainsi, selon la rumeur, été accidenté dans le désert à bord de son Hurricane et aurait été recueilli par des bédouins de la tribu Senoussi, nouant une idylle avec une jeune femme de la tribu dont il aurait eu un fils.

Cette hypothèse n'a cependant jamais pu être confirmée, notamment à partir de recherches dans les archives historiques de l'Armée de l'air.