Syrie: 32 manifestants inculpés pour "atteinte au prestige de l'Etat"

© 2011 AFP

— 

Trente-deux manifestants arrêtés mercredi à Damas lors d'une manifestation de familles de détenus politiques ont été inculpés jeudi pour "atteinte au prestige de l'Etat", selon une organisation des droits de l'Homme.

"Les autorités syriennes ont inculpé jeudi 32 militants ayant participé à une manifestation devant le ministère de l'Intérieur pour atteinte au prestige de l'Etat, incitation à des dissensions racistes et confessionnelles", a indiqué l'Observatoire syrien pour les droits de l'Homme (OSDH) dans un communiqué.

L'ONG cite notamment les noms de Souheir Atassi et Nahed Badaouia, des militantes des droits de l'Homme, et ceux de quatre membres de la famille de l'opposant Kamal Labouani qui purge une peine de 12 ans de prison.

L'OSDH avait fait état mercredi de l'arrestation de plus de 30 personnes lors d'un sit-in organisé par des dizaines de militants et de parents de détenus politiques qui avait été dispersé "par la force" par les services de sécurité.

L'ONG appelle le gouvernement syrien à "libérer immédiatement tous les détenus d'opinion et de conscience dans les prisons syriennes" et à "cesser de pratiquer la politique des détentions arbitraires contre les opposants politiques et les militants de la société civile et des droits de l'Homme".

Les autorités syriennes ont libéré jeudi cinq des personnes arrêtées mercredi à Damas, avait indiqué plus tôt l'OSDH.

Human Rights Watch (HRW), qui fait état de l'arrestation de 34 personnes, a appelé également à la libération de tous les manifestants interpellés.

La France a condamné jeudi "les violences contre les manifestants" et demandé la libération des personnes arrêtées.

Les Etats-Unis avaient appelé mercredi le gouvernement syrien à la retenue, se disant "préoccupés par les nouvelles faisant état de manifestants blessés et arrêtés en Syrie".