Des pirates somaliens relâchent un équipage capturé en novembre

Avec Reuters

— 

L'équipage - essentiellement tunisien - d'un chimiquier détourné en novembre dernier par des pirates au large de la Somalie a été relâché ce jeudi, annonce l'agence officielle de presse tunisienne Tap.

Les 22 marins tunisiens du MV Hannibal II sont en route pour Djibouti, ajoute l'agence qui précise qu'une rançon de deux millions de dollars a été versée en échange de leur libération.

En Somalie, une source proche des pirates a avancé, elle, une somme de sept millions de dollars. «Nous avons reçu la rançon tard hier après-midi (mercredi) et nous nous la sommes partagée pendant la nuit. Nous avons abandonné le navire ce matin», a ajouté cette source, qui parlait du port de Lebed.

Les pirates s'étaient emparés du chimiquier battant pavillon panaméen alors qu'il naviguait entre Suez et la Malaisie avec un chargement d'huile végétale à son bord.