Japon en direct: Si une centrale française présente le moindre risque, elle sera fermée, selon François Fillon

M.P. et C.C. avec agences

— 

Les opérations de refroidissement sur la centrale de Fukushima 1 ont débuté jeudi. Un hélicoptère de l'armée japonaise a commencé à déverser de l'eau sur les réacteurs 3 de la centrale nucléaire de Fukushima 1 pour refroidir les barres de combustible en surchauffe, rapporte l'agence de presse Jiji, citant l'Agence de défense japonaise. Et sur le réacteur 4 pour remplir la piscine de combustible usagé. Cette piscine est désormais quasiment asséchée, ce qui a pour effet de provoquer des niveaux «extrêmement élevé» de radiations, a déclaré mercredi le président de l'Autorité américaine de régulation nucléaire (NRC), Gregory Jaczko.

>> Le diaporama avant/après, c'est par ici

Cette opération est une priorité en raison du nuage de fumée qui s'échappe du réacteur, a indiqué l'agence. Le refroidissement doit permettre d’éviter une fusion du cœur du réacteur.  L'opération devait être menée mercredi, mais les taux de radioactivité étaient trop élevés pour la mener.  Le niveau de radioactivité mesuré à la centrale nucléaire est en baisse jeudi, selon l'opérateur Tepco.

Par ailleurs, Tepco, l’opérateur de la centrale, va tenter de rétablir l’électricité sur le site en acheminant un câble qui permettrait de pomper l’eau nécessaure pour refroidir les réacteurs et les barres de combustible usé, susceptibles de chauffer rapidement si l'eau s'évapore. Les experts redoutent que cela déclenche un incendie dégageant davantage de radioactivité. Pour les experts, les 48 heures à venir sont cruciales pour éviter une catastrophe nucléaire très importante.

Pour comprendre ce qu'il se passe à Fukushima, c'est par ici:

 

Accident nucléaire Fukushima Daiichi from Agence de Presse IDE on Vimeo.