A.JADALLAH / REUTERS

Monde

Revivez les événéments de ce mercredi dans le monde arabe: La Croix-Rouge se retire de Benghazi

Mouammar Kadhafi poursuit son opération reconquête. Après le port pétrolier de Brega et Ajdabiah, retombées aux mains des forces loyalistes, le Guide marche désormais sur Benghazi. Les rebelles y ont utilisé, mardi soir, des canons anti-aériens dans des conditions encore inconnues.

Une offensive est également en cours sur la ville de Misrata, la troisième ville du pays, à 200 km à l'est du pays. Les forces loyales à Kadhafi ont déclenché mercredi des tirs d'artillerie sur la ville portuaire. Pour l'instant, les forces pro-Kadhafi ne sont pas encore rentrées dans la ville. «Des bombardements très intenses sont en cours, en provenance de trois directions. Ils ont recours à des armes lourdes, dont des blindés et des pièces d'artillerie», raconte un habitant, joint par téléphone.

Le diplomatie internationale hésite

Les rebelles «n'ont plus d'espoir, désormais c'est une cause perdue pour eux», estime de son côté Kadhafi. Une confiance que viennent renforcer les hésitations de la diplomatie internationale. Le G8, réuni mardi, a conclu un accord a minima sur la position à adopter.

Paris et Londres ont échoué à convaincre leurs partenaires du G8 du bien-fondé de frappes ciblées et de la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne en Libye. Mais les chefs de la diplomatie des huit pays les plus industrialisés de la planète souhaitent la tenue d'une réunion urgente du conseil de sécurité des Nations unies.