Pakistan: Cinq islamistes tués par des missiles d'un drone américain

© 2011 AFP

— 

Au moins cinq insurgés islamistes ont été tués ce mercredi par les missiles d'un drone américain dans le nord-ouest du Pakistan, ont annoncé les forces de sécurité.  C’est dans cette région que les avions sans pilote de la CIA prennent pour cible régulièrement Al-Qaida et les talibans. Il s'agissait de la sixième attaque de ce type en huit jours.

«Un drone américain a tiré trois missiles sur une maison de Datta Khel, dans le district tribal du Waziristan du Nord», l'un des bastions des talibans pakistanais et d'Al-Qaida, a indiqué par téléphone à l'AFP un officier des forces de sécurité qui a requis l'anonymat.

4.100 morts en trois ans et demi

«Cinq insurgés islamistes ont été tués dans l'attaque», a ajouté cette source, une information confirmée par téléphone à l'AFP par un officier des services de renseignements dans la zone.

Les zones tribales, frontalières avec l'Afghanistan, sont le bastion des talibans pakistanais, le principal sanctuaire dans le monde d'Al-Qaïda et la base arrière des talibans afghans.

Les talibans pakistanais, qui ont fait allégeance à Al-Qaida, sont les principaux responsables de la vague de quelque 450 attentats, attentats-suicides pour la plupart, qui ont fait plus de 4.100 morts dans tout le pays en trois ans et demi. Leurs camps d'entraînement dans les zones tribales - notamment pour les kamikazes - ont également utilisés par Al-Qaida, qui y a préparé des attentats et des tentatives d'attaques perpétrés ces dernières années aux Etats-Unis et en Europe.

Les talibans en «guerre sainte» contre le Pakistan

A l'unisson d'Oussama Ben Laden en personne, ils avaient décrété à l'été 2007 le jihad, la «guerre sainte», contre Islamabad pour son soutien à la «guerre contre le terrorisme» de Washington depuis fin 2001.

Entamée en 2004, la campagne de tirs de missiles par les drones américains s'est nettement intensifiée depuis l'été 2008 et les salves sont devenues ces derniers mois très fréquentes, voire quotidiennes à certains moments.

En 2010, une centaine de tirs ont fait plus de 670 morts, selon un comptage de l'AFP reposant sur les déclarations de responsables militaires. Il s'agit, pour la plupart, de combattants islamistes, d'Al-Qaida ou des talibans pakistanais ou afghans, mais les civils ne sont pas épargnés, selon ces sources.