Le couperet approche de Benghazi

— 

Les rebelles ont fui Ajdabiya, hier.
Les rebelles ont fui Ajdabiya, hier. — G. TOMASEVIC / REUTERS

Les insurgés et leurs armes légères n'ont plus les moyens de lutter contre l'aviation, les chars et l'artillerie de Mouammar Kadhafi, et battent en retraite. Les troupes du Guide continuent leur avancée rapide vers l'est. Elles ont repris hier la ville d'Ajdabiya. Des avions de chasse ont commencé par bombarder un point de contrôle des rebelles à l'ouest de la ville, avant que l'artillerie pilonne la ville et un dépôt d'armes des environs. De nombreux civils se sont entassés dans des véhicules avec les insurgés pour fuir. Cette méthode apparaît récurrente et a permis aux forces gouvernementales de faire reculer les insurgés de 160 km en une semaine. Ajdabiya est une position hautement stratégique puisqu'elle ouvre l'accès à la Cyrénaïque et à Benghazi, fief de l'insurrection, située à 160 km. Les forces de Kadhafi ont aussi repris la ville pétrolière de Brega. A Genève, le président de la Ligue libyenne des droits de l'homme, Sliman Bouchuiguir, a prédit hier « un bain de sang, un massacre semblable à ce qu'on a vu au Rwanda » en cas d'offensive sur Benghazi. Et hier soir, l'armée libyenne a annoncé une offensive imminente contre la ville.A. N.