Un homme discret, jugé peu prudent

© 20 minutes

— 

Originaire de Lyon, Bernard Planche, ingénieur de 52 ans, avait travaillé pour l’association française Solidarité avant de s’installer à son propre compte. Depuis octobre 2004, il représentait à Bagdad une ONG peu connue, Aaccess, spécialisée dans la distribution d’eau. Présenté comme un homme très discret sur ses activités, il était installé en Irak « depuis plusieurs mois », selon Paris. Au lendemain de son enlèvement, les autorités françaises avaient critiqué de façon à peine voilée son imprudence. Bernard Planche, qui vivait seul et sans gardes, avait été averti plusieurs fois par l’ambassade de France à Bagdad des risques qu’il encourait en « ne prenant pas les mesures indispensables à sa sécurité ». « Il lui avait été conseillé de quitter le pays ou, à défaut, de garder le contact avec l’ambassade », a précisé le ministère des Affaires étrangères. Bernard Planche était resté sourd à ces avertissements. F. V.