Une journaliste américaine enlevée à Bagdad

© 20 minutes

— 

Une journaliste américaine a été enlevée samedi à Bagdad. L’ambassade des Etats-Unis n’a pas précisé son identité. Selon Le Journal du Dimanche, il s’agirait de Jill Carroll, correspondante du quotidien The Christian Science Monitor. Son interprète a été tué par les hommes armés qui l’ont enlevée dans le quartier Adl, dans l’ouest de la capitale. La journaliste se rendait chez l’homme politique sunnite Adnane al-Doulaïmi pour une interview, selon une source irakienne. Celui-ci a toutefois assuré n’avoir aucun rendez-vous avec des journalistes occidentaux au siège de son mouvement, distant de quelques dizaines de mètres du lieu de l’enlèvement. Des GI ont établi un cordon de sécurité et une enquête a été ouverte. F. V.

Al-Qaida La veille de cet enlèvement, le numéro deux d’Al-Qaida, Aymane Zawahiri, a appelé le président américain Bush à « admettre sa défaite » en Irak, dans une vidéo diffusée vendredi par Al-Jazira. Il a également accusé la Ligue arabe d’avoir agi au profit de Washington en accueillant une conférence de réconciliation sur l’Irak.