L’ascension politique d’un « Bulldozer »

© 20 minutes

— 

Longtemps champion de la colonisation des territoires palestiniens, Ariel Sharon est devenu en quelques mois la bête noir des durs du Likoud. Les extrémistes ne lui ont pas pardonné son retrait de la bande de Gaza après trente-huit ans d’occupation. Cette hostilité croissante au sein de son propre parti décide même Sharon à rompre avec le Likoud pour créer un nouveau parti en novembre, Kadima. Un séisme politique. Indifférent aux critiques, ce général à la retraite remporte alors un nouveau succès : Kadima est donné favori pour les législatives, laissant le Likoud en pleine déliquescence. Rien ne semble entamer le soutien dont le « Bulldozer » bénéficie au sein de l’opinion publique israélienne, pas même des affaires de corruption le visant directement. Pourtant, Ariel Sharon n’a pas toujours fait l’unanimité. Né en 1928 en Palestine sous mandat britannique, soldat à 17 ans, sa personnalité a longtemps été controversée, prônant la manière forte vis-à-vis des Arabes. En 1973, contre l’avis de ses supérieurs, il encercle l’armée égyptienne et renverse le cours de la guerre. Devenu ministre de la Défense en 1982, il dirige l’invasion israélienne du Liban, où une milice chrétienne alliée d’Israël se livre à des massacres dans les camps palestiniens de Sabra et Chatila à Beyrouth. Sa responsabilité sera établie, l’obligeant à démissionner. Il rongera alors son frein avant de revenir sur la scène politique, jusqu’à son élection triomphale en 2001 au poste de Premier ministre, et sa réélection deux ans plus tard. Faustine Vincent

chronologie 1973 Ariel Sharon fonde le Likoud, qui deviendra le grand parti de la droite israélienne. Il en devient le président en 1999. 1982 Ministre de la Défense, il supervise l’invasion du Liban. Il est contraint à la démission en février 1983 après qu’une commission d’enquête a reconnu sa « responsabilité indirecte » dans les massacres de Palestiniens à Sabra et Chatila. 2001 Il est élu Premier ministre le 6 février, puis reconduit en janvier 2003.