Gaz : la Russie et l’Ukraine finissent par s’entendre

© 20 minutes

— 

Après trois jours de crise, la Russie et l’Ukraine ont trouvé hier un accord à l’arraché sur le prix du gaz, qui permet à chacun de sauver la face. Comme il le souhaitait, Moscou vendra désormais son gaz à l’Ukraine près de cinq fois plus cher pour l’aligner sur le prix du marché international, soit 230 dollars les 1 000 m3 (au lieu de 50 dollars). Astuce de ce contrat de cinq ans, Kiev ne paiera pas cette somme pour autant, grâce à un intermédiaire, RosUkrEnergo. C’est en effet cette compagnie, partiellement contrôlée par le géant Gazprom, qui achètera le gaz russe au prix fort. Elle le mélangera ensuite à du gaz provenant d’autres pays d’Asie centrale (Turkménistan en tête), beaucoup moins cher, avant de fournir le tout à l’Ukraine, qui ne devra débourser au final que 95 dollars les 1000 m3. « Saluez notre victoire ! », s’est félicité hier l’un des principaux négociateurs ukrainiens à son retour à Kiev. « La Russie ne perd rien », a déclaré de son côté le porte-parole de Gazprom, Sergueï Kouprianov.