Maroc: le roi Mohammed VI adressera un discours à la nation

© 2011 AFP

— 

Le roi Mohammed VI va adresser un "discours à la nation" mercredi soir, le premier après les manifestations du 20 février dans plusieurs villes du Maroc, organisées via internet pour réclamer des réformes politiques "profondes".

Le souverain "adressera mercredi un discours à la nation", qui sera diffusé "sur les ondes de la radio et à la télévision, ce mercredi" à 20h00 (GMT), selon un communiqué du ministère de la Maison royale, du Protocole et de la chancellerie publié mercredi.

C'est la première fois que le roi Mohammed VI s'exprime dans le cadre d'un "discours à la nation" après les manifestations du 20 février, dans plusieurs villes du Maroc, organisées via internet pour réclamer des réformes politiques "profondes".

Dans ce discours, "très attendu, le souffle réformateur pourrait être évoqué" a indiqué à l'AFP un haut responsable d'un parti gouvernemental ayant requis l'anonymat. "La question de la régionalisation pourrait être abordée avec force", a-t-il ajouté.

Selon un ministre joint par l'AFP, "le roi va sans doute aborder les résultats de la commission consultative sur la régionalisation, qui seront un prélude à de futures concertations sur des réformes politiques et constitutionnelles".

En janvier 2010, le roi Mohammed VI a nommé une "commission consultative appelée à mettre au point un modèle maroco-marocain de régionalisation, issu des spécificités du Maroc".

"Cette commission a maintenant terminé ses travaux, qui ne peuvent que conduire à une dynamique de réformes politiques et constitutionnelle", a ajouté le ministre.

Le mouvement de jeunes à l'origine de manifestations au Maroc le 20 février pour réclamer plus de démocratie a récemment appelé, sur le réseau social Facebook, à de nouvelles manifestations le 20 mars.

Le 21 février, lors de la mise en place à Casablanca du Conseil économique et social (CES), le souverain s'est déclaré "attaché à la poursuite de la réalisation des réformes structurantes" .

"Notre volonté est inébranlable d'aller de l'avant dans la concrétisation du modèle marocain dont nous réaffirmons le caractère irréversible", avait-il souligné.

Le roi du Maroc a également mis en place, le 3 mars, un nouvel organisme public chargé de la défense des droits de l'Homme, en remplacement d'un précédent conseil au rôle uniquement consultatif.

La création du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) met fin au mandat du Conseil consultatif des droits de l'Homme (CCDH), créé en 1990 par le roi Hassan II.