kadhafi lance ses troupes à l'assaut

anthony nataf

— 

Les combats dans la région de Ben Jawad ont fait de nombreuses victimes, dont des civils.
Les combats dans la région de Ben Jawad ont fait de nombreuses victimes, dont des civils. — H. MALLA / AP / SIPA

L'insurrection progressait vers Tripoli. Mais fort d'une réserve d'au moins 25 000 hommes, Mouammar Kadhafi semble avoir lancé la contre-attaque d'ampleur pressentie. Ses troupes se sont lancées à l'assaut de plusieurs villes et positions côtières aux mains des insurgés. Hier, les brigades du colonel, appuyées par des avions de chasse, ont repris le terminal pétrolier de Ben Jawad, à 160 km à l'est de Syrte, que les insurgés tenaient depuis la veille. Ces derniers se sont repliés avec leurs pick-up surmontés de mitrailleuses vers l'est, dans la ville de Ras Lanouf. Les combats sont violents et le feu nourri. Plusieurs combattants rebelles ont témoigné de tirs de mortier, de mitrailleuses et de grenades RPG. Les médecins de l'hôpital de Ras Lanouf, devenu une base arrière, ont réceptionné deux morts et 22 blessés. Mais dans Ben Jawad, il semble y avoir eu de nombreuses autres victimes, dont des civils.

Misrata tiendra-t-elle ?
Les forces de Kadhafi ont aussi attaqué Misrata, tenue par la rébellion depuis plus d'une semaine. Entre Tripoli et Syrte, Misrata est la position la plus importante contrôlée par les opposants en Tripolitaine. Les unités d'une milice dirigée par Khamis Kadhafi, un des fils du Guide, ont attaqué la ville avec chars et artillerie. Au terme de combats intenses, les rebelles ont réussi à les repousser. Ils ont aussi indiqué avoir encore le contrôle de la ville de Zaouïa, alors que Kadhafi a assuré à ses partisans qu'elle était sienne.

Le Guide célébré à tripoli

Des milliers de partisans du colonel, drapeaux verts à la main, sont descendus hier dans les rues de Tripoli pour célébrer la reprise de plusieurs villes annoncée par le gouvernement. Des tirs de joie ont retenti pour honorer Kadhafi, qui s'est dit le dernier rempart à « Al-Qaida aux portes de la Méditerranée », dans un entretien au JDD.