Grèce: une cinquantaine des sans-papiers en grève de la faim hospitalisés

© 2011 AFP

— 

Une cinquantaine des 286 immigrés sans papiers en grève de la faim depuis plus d'un mois en Grèce pour obtenir leur régularisation, ont été hospitalisés jusqu'à présent, a annoncé mardi le comité de soutien à Athènes.

"Trente-six personnes (ceux du groupe d'Athènes qui réunit 236 personnes) ont été hospitalisés jusqu'ici à Athènes, la situation est inquiétante", a déclaré Panos Lambrou membre du comité, au cours d'une conférence de presse donnée sur une avenue du centre d'Athènes, près du Parlement.

Plusieurs syndicalistes, des organisations des droits de l'homme et des universitaires assistaient à cette conférence de presse.

A Salonique, où 50 immigrés observent également une grève de la faim, 14 personnes ont été hospitalisées ces derniers jours, selon une source hospitalière locale.

Certains des grévistes font partie des quelque 150.000 migrants ayant perdu leurs droits pour cause de chômage, la loi grecque liant le permis de séjour au paiement de cotisations sociales, d'autres ont été déboutés d'une régularisation intervenue en 2005 ou sont arrivés après.

A la suite d'une réunion lundi entre le président de la centrale syndicale du privé GSEE, Yanis Panagopoulos, et la secrétaire d'Etat au Travail chargée de l'immigration, Anna Dalaras, le gouvernement n'exclut pas l'adoption de mesures plus souples concernant la régularisation des immigrés, a rapporté mardi la presse.

Au total, le nombre d'immigrés en situation irrégulière en Grèce est estimé entre 350.000 et 480.000.