Libye: les médecins de Benghazi se démènent pour évacuer les blessés

REVOLUTION Selon un responsable des services de santé...

© 2011 AFP

— 

Les médecins de Benghazi, à l'est de Libye, cherchent à évacuer des dizaines de blessés graves vers l'étranger, après les heurts meurtriers ayant opposé des manifestants aux forces fidèles au colonel Mouammar Kadhafi, a indiqué ce mardi un responsable des services de santé.

Les hôpitaux de Benghazi, ville aux mains de l'opposition, traitent plus de 1.000 personnes plus ou moins sévèrement blessées, a indiqué Suhail Al-Atrash, qui dirige les services de santé dans le conseil municipal formé cette semaine.

«Les opérations sont aujourd'hui à un niveau de presque 85% par rapport à la normale et nous avons des médicaments pour tenir entre 9 et 12 mois», a-t-il dit. «Mais il y a une centaine de blessés qui ont besoin d'une opération chirurgicale à l'étranger. Nous avons réussi à en envoyer quelques-uns en Tunisie à bord d'un bateau», a-t-il expliqué.

Au moins 250 personnes tuées

Certains médecins de la ville ont indiqué qu'ils manquaient de médicaments, mais Suhail Al-Atrash a affirmé que du matériel d'urgence venu d'Egypte leur donnait au moins trois mois de stocks, en plus des six mois au moins qu'ils avaient jusqu'ici.

Au moins 250 personnes, selon Suhail Al-Atrash, ont été tuées à Benghazi dans les affrontements avec les forces fidèles au «Guide de la révolution» libyenne. Mais les hôpitaux sont incapables de donner un bilan définitif des morts, plus d'une semaine après la libération de la ville, un certain nombre de corps manquant.

Les corps de certains morts ont été emmenés par des pro-Kadhafi, tandis que certains ont été enterrés par leurs familles, sans passer par les hôpitaux, a-t-il expliqué.