Irak: 119 civils ont été tués en février

Avec Reuters

— 

Les pertes civiles en Irak s’élèvent à 119 en février, selon le ministère de la Santé. Ce bilan représente une baisse par rapport au mois dernier, malgré le bilan sans précédent d'un attentat commis contre des pèlerins chiites. Bombardements et actes de guérilla avaient en effet coûté la vie à 159 personnes en janvier.

L'armée a quant à elle perdu 33 hommes et la police 15, selon le ministère de l'Intérieur. Elles avaient respectivement enregistré 55 et 45 décès en janvier. En ce qui concerne les blessés, 235 ont été dénombrés dans la population, 85 dans la police et 66 parmi les militaires.

La plupart des tués ont été victimes d'attentats contre des pèlerins commis à Samarra, ville située à une centaine de kilomètres au nord de Bagdad, où se trouve le mausolée de l'imam Hassan al Askari, figure de l'islam chiite. Le plus sanglant a fait 48 morts et 80 blessés, le 12 février. Le 21 du même mois, 13 policiers ont été tués et 25 blessés dans un autre attentat suicide.