Séisme en Nouvelle-Zélande: 75 morts et 300 disparus

CATASTROPHE Les recherches se poursuivent à Christchurch, et le bilan va encore s'alourdir, selon le Premier ministre...

Reuters

— 

Des secouristes sortent une femme des ruines d'un immeuble après le tremblement de terre dans le centre de Christchurch, le 23 février 2011.
Des secouristes sortent une femme des ruines d'un immeuble après le tremblement de terre dans le centre de Christchurch, le 23 février 2011. — REUTERS/Simon Baker

Les sauveteurs néo-zélandais continuent de fouiller les décombres ce mercredi pour tenter de retrouver les survivants du puissant séisme qui a frappé mardi Christchurch, la deuxième ville de Nouvelle-Zélande, faisant au moins 75 morts.

Les équipes de secours ont dÛ procéder à des amputations sur certains des 120 survivants, et un pompier a démenti le sauvetage de 15 personnes qui avait été annoncé un peu plus tôt. Le bilan du séisme d'une magnitude 6,3, qui s'est produit mardi à l'heure du déjeuner à seulement 4km de profondeur, est passé mercredi à 75 morts et 300 personnes portées disparues, a annoncé le maire de la ville Bob Parker.

Etat d'urgence sur tout le territoire national

Le bilan pourrait encore s'alourdir, selon le Premier ministre, John Key, qui a annoncé l'instauration de l'état d'urgence sur toute l'étendue du territoire national. «Concrètement, cela nous permet de concentrer le maximum de ressources locales, nationales et internationales pour répondre de la meilleure façon (à la catastrophe) dans le laps de temps le plus court», a-t-il expliqué à la presse. Le coût des dégâts du tremblement de terre pourrait atteindre 12 milliards de dollars.

Le séisme a également détaché 30 millions de tonnes de glace du plus grand glacier du pays. Certains pans du glacier Tasman sont tombés dans le lac du même nom juste après le tremblement de terre, ce qui a soulevé des vagues de 3,5 mètres de haut, ont déclaré des opérateurs de tours en bateau. Des icebergs recouvrent désormais un quart de la superficie du lac, qui mesure cinq km sur deux, à 200 km à l'ouest de Christchurch, dans l'île sud de la Nouvelle-Zélande

Il s'agit du deuxième tremblement de terre en cinq mois à Christchurch. La ville de 400.000 habitants avait été dévastée par un séisme de magnitude 7,1 sur l'échelle de Richter en septembre qui n'avait pas fait de victimes. Plus de 20 répliques avaient été par la suite ressenties dans la ville et avaient entraîné une prolongation de l'état d'urgence.