Séisme en Nouvelle-Zélande: Christchurch a tremblé

CATASTROPHE Un séisme a touché le pays mardi...

anthony nataf

— 

Le tremblement de terre a fait au moins 65 morts.
Le tremblement de terre a fait au moins 65 morts. — M. MITCHELL / NEW ZEALAND HERALD / AP / SIPA

Le clocher de la cathédrale de Christchurch est réduit à l'état de caillous qui jonchent le sol. Les immeubles éventrés, les rues inondées et les rescapés hébétés illustrent l'intensité du séisme qui a frappé hier Christchurch, deuxième ville de Nouvelle-Zélande. Selon le dernier bilan provisoire, le séisme de magnitude 6,3 sur l'échelle de Richter a tué au moins 65 personnes. Le maire de la ville, Bob Parker, a estimé hier qu'il pourrait y avoir une centaine de personnes encore bloquées sous des décombres. Le centre-ville a été évacué alors que les secours étaient à l'œuvre pour extraire les victimes. Des centres d'hébergement d'urgence ont été mis en place.

La loi des séries
Les dégâts sont importants, d'autant que l'épicentre est situé seulement à 10 km au sud-ouest de la ville et à 4 km de profondeur, selon l'Institut américain de veille géologique. En outre, la secousse est intervenue en pleine journée à 12 h 51 heure locale. Ce séisme est la catastrophe la plus meurtrière qu'a connue le pays depuis le tremblement de terre de Napier, qui avait fait 256 morts sur l'île du Nord en 1931.
Selon les dernières informations, il n'y a pour l'instant ni victimes, ni blessés français a indiqué hier le ministère des Affaires étrangères, qui précise qu'un peu plus de la moitié des 300 Français enregistrés comme résidents dans la ville se sont manifestés. En septembre dernier, la ville de 400 000 habitants avait déjà été dévastée par un séisme de magnitude 7,1. Plus de 20 répliques avaient ensuite été ressenties dans la ville.